[Sermon] Le mérite de s’instruire dans la religion

Louange à Allah, le Seigneur des Mondes. Que les éloges et les salutations soient sur notre Prophète Mohammed, ainsi que sur sa famille, ses compagnons et ceux qui l’ont suivi à la perfection.

Ceci dit : s’instruire dans la religion fait certes parti des meilleures œuvres et c’est le signe du bien. Le Messager d’Allah ﷺ a dit: «Celui à qui Allah veut du bien, Il l’instruit dans la religion». Et ce car c’est pas l’instruction dans la religion que s’acquiert la science bénéfique sur laquelle s’établie l’œuvre pieuse. Allah a dit, ce dont la traduction du sens est: «Il est Celui Qui a envoyé Son Messager avec la voie droite et la religion de la vérité». La voie droite représente donc la science bénéfique et la religion de la vérité représente l’œuvre pieuse.

Et Allah a certes ordonné à son Prophète ﷺ de lui demander de l’augmenter en science, il a donc dit, ce dont la traduction du sens est: «Et dis : Seigneur augmente-moi en science». Al-Hâfizh Ibn Hajar a dit : « Et ceci est une preuve claire concernant le mérite de la science ; car Allah n’a pas ordonné à son Prophète de demander l’augmentation d’une chose en dehors de la science. Et le Prophète a certes nommé les assises dans lesquelles on apprend la science comme étant des Jardins du Paradis, et il nous a informé que les savants sont les héritiers des prophètes».

Et il n’y a pas de doute que la personne, avant de s’avancer dans une œuvre quelconque, il est indispensable qu’elle connaisse la manière correcte de son accomplissement, afin que son œuvre soit valide, donnant ainsi l’effet et le résultat souhaité par celle-ci; comment la personne peut-elle donc s’avancer dans l’adoration de son Seigneur sur laquelle se conclue son salut de l’Enfer et son entrée au Paradis. Comment la personne peut-elle s’avancer en cela sans science?! Ensuite les gens se sont divisés en trois groupes par rapport à la science religieuse et son application:

Le premier groupe sont ceux qui ont rassemblé entre la science bénéfique et l’œuvre pieuse, et Allah les a certes guidé sur la voie de ceux qu’Il a comblé de Ses bienfaits parmi les prophètes, les véridiques, les martyrs et les pieux, et quelle bonne compagnie sont-ils.

Le deuxième groupe sont ceux qui ont appris la science bénéfique mais ne l’ont pas mis en pratique, et ceux-ci sont ceux qui ont encouru la Colère d’Allah parmi les juifs et ceux qui ont suivi leur direction.

Le troisième groupe sont ceux qui œuvrent sans science, et ceux-ci sont les gens de l’égarement parmi les chrétiens et ceux qui ont suivi leur direction.

Et ces trois groupes sont englobés par la parole d’Allah dans sourate Al-Fatiha que nous lisons dans chacune de nos prières, dont la traduction du sens est: «Guide-nous sur le chemin droit, le chemin de ceux que Tu as comblé de Tes bienfaits ; pas celui de ceux qui ont encouru Ta colère ni celui des égarés».

L’imam Sheykh Mohammed ibn ‘Abdel-Wahhab -qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit: « Quant à Sa Parole, dont la traduction du sens est: «Pas celui de ceux qui ont encouru Ta colère ni celui des égarés», ceux qui ont encouru la Colère d’Allah sont les savants qui n’ont pas mis en pratique leur science et les égarés sont ceux qui ont œuvré sans science.

Le premier est donc la caractéristique des juifs et le second, la caractéristique des chrétiens.

Et de nombreuses personnes, lorsqu’ils voient dans le tafsir que les juifs ont encouru la Colère d’Allah et que les chrétiens sont égarés; l’ignorant pense que cela leur est spécifique à eux, alors qu’il lit que son Seigneur lui a rendu obligatoire qu’il invoque par cette invocation et qu’il cherche le refuge contre les gens qui possèdent ces caractéristiques!! Gloire à Allah! Comment Allah peut-Il lui enseigner, lui choisir et lui rendre obligatoire d’invoquer continuellement son Seigneur avec cela, alors qu’il n’est pas concerné ni menacé par ce danger?! Et il ne conçoit pas que son acte est un mauvais soupçon à l’égard d’Allah !?». Fin de la parole du Sheykh, qu’Allah lui fasse miséricorde.

Et il [c’est-à-dire: l’imam Mohammed ibn Abdel-Wahhab] nous clarifie la sagesse qui réside dans l’obligation de lire cette immense sourate -sourate Al-Fatiha- dans chaque unité de prière, obligatoire et surérogatoire pour ce que celle-ci englobe comme grands sens cachés qui sont d’ailleurs réunis dans cette importante invocation [dans laquelle on demande] qu’Allah nous facilite le cheminement sur la voie de ceux qui détiennent la science bénéfique et l’œuvre pieuse, qui est la voie du salut dans la vie mondaine et dans l’au-delà. Et qu’il nous éloigne de la voie de ceux qui périssent, ceux qui ont été négligents vis-à-vis de l’œuvre pieuse et de la science bénéfique.

Ensuite, sache noble auditeur que la science bénéfique est uniquement puisée du Livre d’Allah et de la Sounnah [selon la compréhension des pieux prédécesseurs] en essayant de comprendre et en méditant, accompagné de l’aide des professeurs conseilleurs ainsi que les livres de tafsir, les explications du hadith, les livres de jurisprudence, les livres de grammaire et de langue arabe avec laquelle le Noble Qouran a été révélé. Ces livres sont certes une voie vers la compréhension du Livre d’Allah et de la Sounnah.

Il t’est obligatoire -ô mon frère musulman- afin que ton œuvre soit valide que tu apprennes ce avec quoi ta pratique religieuse va être correcte ; parmi ta prière, ton jeûne et ton pèlerinage, et que tu apprennes les règles de la Zakat de tes biens.

Et que tu apprennes également ce dont tu as besoin parmi les règles des interactions, afin que tu en prennes de ce qu’Allah t’a permis et que tu t’écartes de ce qu’Allah t’a interdit.

Afin que ce dont tu fais l’acquisition soit licite, que ta nourriture soit licite; et que ton invocation soit exaucée, parmi ce qui t’es indispensable d’apprendre. Et cela est facilité -par la permission d’Allah- tant que ta volonté est saine et que ton intention est bonne.

Déploie donc des efforts dans le lecture des livres bénéfiques [écrits par les savants de la Sounnah] et contacte les savants [de la Sounnah] afin de les interroger sur ce qui t’a porté à confusion et que tu prennes d’eux les règles de ta religion. Et également, porte attention à assister aux séminaires et conférences religieuses qui sont organisés [par les gens de la Sounnah] dans les mosquées et autres, et écoute les programmes religieux diffusés à la radio [des gens de la Sounnah], et lis les magazines religieux et les publications qui portent attention aux sujets de la religion. Si tu déploies des efforts et que tu te tiens à ces causes du bien ta connaissance ainsi que ta clairvoyance se développeront.

Et n’oublie mon frère que la science grandit et se développe par l’application de celle-ci, si tu mets donc en pratique ce que tu as eu comme science; Allah t’en octroiera d’avantage; comme le dit le dicton: «Celui qui met en pratique ce qu’il a eu comme science, Allah lui donnera la science de ce qu’il ne savait pas», et la Parole d’Allah témoigne de cela, dont la traduction du sens est: «Et craignez Allah, et Allah vous enseignera, et Allah est certes savant de toute chose». Et la science est la chose qui mérite le plus notre temps, et les doués de raisons se concurrencent pour l’atteindre. C’est dans la science que les cœurs vivent et que les œuvres grandissent.

Et Allah a certes fais les éloges des savants qui mettent en pratique [leur science], et il a élever leur rang dans Son livre, Il a dit, ce dont la traduction du sens est: «Dis: est-ce que ce qui savent et ceux qui ne savent pas sont égaux? Seul les gens doués d’intelligence se rappellent». Et Il a dit, ce dont la traduction du sens est: «Allah élève en degrés ceux qui ont eu la foi parmi vous et ceux à qui la science a été donnée. Et Allah est informé de ce que vous faites». Il a donc clarifié la caractéristique distinctive de ceux qui ont reçu la science qui est accompagnée de la foi, puis Il a informé qu’Il était informé de ce que nous faisons et qu’Il en prend connaissance; afin qu’Il nous indique que la science et la mise en pratique sont inévitablement indissociable. Et que cela soit par foi tout en se préoccupant de l’observation d’Allah vis-à-vis de nous.

ونسأل الله أن يمدنا وإياكم بالعلم النافع، ويوفقنا للعمل الصالح، ونسأله سبحانه أن يرينا الحق حقا ويرزقنا اتباعه، ويرينا الباطل باطلا ويرزقنا اجتنابه، إنه سميع مجيب

Sermon extrait de l’introduction qui traite du mérite de s’instruire dans la religion de Al-Moulakhkhass Al-Fiqhi de Sheykh Salih Al-Fawzan -qu’Allah le préserve-


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s