[Sermon] Parmi les erreurs de certains prieurs

Louange à Allah, le Seigneur des Mondes. Que les éloges et les salutations soient sur notre Prophète Mohammed, ainsi que sur sa famille, ses compagnons et ceux qui l’ont suivi à la perfection.

Très chers croyants, celui qui médite sur les états de certains prieurs, il trouvera certes un ensemble d’erreurs qu’elles soient dans les ablutions ou avant la prière ou durant celle-ci. Et un sermon ou deux sermons ne suffisent pas à un sujet comme celui-ci et nous allons traité l’exposé de certaines de ces erreurs afin que le musulman s’en écarte de sorte à ce que sa récompense soit plus grande et sa prière plus complète.

Il fait donc parti des erreurs liées aux ablutions, de ne pas parfaire les ablutions comme cela est obligatoire en ne faisant pas atteindre l’eau à une parti du visage ou de la main et plus particulièrement le coude et le pied et encore plus particulièrement l’arrière du talon. Ainsi, de nombreuses personnes ne s’assurent pas que l’eau ait bien atteint complètement le membre dont le lavage a été ordonné. Le messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم) a certes dit : “Malheur à ceux qui seront châtiés par le feu à cause de leur talons”. C’est-à-dire que la partie qui n’a pas été atteinte par l’eau durant les ablutions est menacée d’être brûlée dans le feu et qu’Allah nous en épargne.

Et parmi les erreurs liées aux ablutions, il y a le fait de laver le membre plus de trois fois ainsi que répéter le frottement sur la tête plus d’une fois, cet ajout n’est donc pas légiféré et le serviteur n’est pas récompensé pour cela, plutôt il s’agit là d’un dépassement des limites [de la législation islamique], d’une iniquité et d’un mauvais agissement.

Et parmi les erreurs liées à la prière, il y le fait de se précipiter en marchant à la prière et ce qui est légiféré pour le musulman, c’est de marcher avec sérénité et sobriété. Et certains compagnons (رضوان الله عليهم) avait pour habitude de rapprocher leurs pas lorsqu’ils se rendaient à la mosquée afin d’obtenir plus de récompense et d’acquérir un rang plus élevé. Selon Abou Hourayrah (رضي الله عنه), le messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم) a dit : “Lorsque la prière est sur le point d’être accomplie alors ne vous y rendez pas tout en vous précipitant et rendez-vous y tout en marchant, et soyez sereins. Ce que vous avez donc atteint alors priez-le et ce que vous avez manqué alors complétez-le”, rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

Et parmi les erreurs liées à la prière, il y a le fait de s’asseoir dans la mosquée avant de prier deux unités et cela se produit de la part de certains prieurs particulièrement le vendredi lorsqu’il entre alors que l’imam prononce le sermon alors que le prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : “Lorsque l’un d’entre vous entre à la mosquée, qu’il ne s’assoit pas jusqu’à ce qu’il ait prié deux unités”.

Et parmi les erreurs liées à la prière, il y a le fait d’accomplir une prière surérogatoire après que Al-Iqâmah ait été prononcé et le messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم) a certes dit : “Lorsque Al-Iqâmah a été prononcé alors il n’y pas de prière à accomplir en dehors de l’obligatoire”. Si tu entres donc à la mosquée après Al-Iqâmah alors prie directement avec l’imam et n’accomplis pas de prière surérogatoire, ni la prière de salutation de la mosquée ni la Sounnah qui précède une prière obligatoire. Et si Al-Iqâmah est prononcé alors que tu accomplis une prière surérogatoire alors coupe-la sauf s’il te reste moins d’une unité.

Et parmi les choses vis-à-vis desquelles les prieurs sont énormément négliglents, il y a le fait de ne pas aligner les rangs comme le prophète (صلى الله عليه وسلم) l’a ordonné ainsi que le fait de ne pas se resserrer et se coller les uns aux autres. Le prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : “Alignez vos rangs ou Allah fera diverger entre vos coeurs”. Et il a dit (صلى الله عليه وسلم) : “Quiconque lie un rang, Allah le liera et quiconque coupe un rang, Allah le coupera”, rapporté par An-Nassâï et Al-Hâkim.

Et parmi les dangereuses erreurs liées à la prière, il y a le fait de délaisser la quiétude durant celle-ci. Tu trouves ainsi le prieur se précipiter dans sa prière et il n’évoque Allah dans sa prière que très peu. Et la quiétude est un pilier parmi les piliers de la prière sans quoi la prière n’est pas valide. Le prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit à un homme qui n’avait pas fait preuve de quiétude durant sa prière : “Retourne prier, car tu n’as pas prier”.

Et parmi les erreurs liées à la prière, il y a le fait de devancer l’imam. La forte interdiction a en effet été rapportée de la part du messager (صلى الله عليه وسلم) pour celui qui devance son imam en levant sa tête avant lui ou en s’inclinant ou encore en se prosternant avant lui. Al-Boukhâri a rapporté dans son recueil de hadiths authentiques de Abou Hourayrah selon qui le prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : “Ne craignez-vous donc pas lorsque vous levez vos têtes avant l’imam qu’Allah change votre tête en celle d’un âne ou qu’il change votre en apparence en celle d’un âne ?”.

Il y a également parmi les erreurs le fait de tarder explicitement par rapport à l’imam. En effet, l’imam a été placé uniquement pour être suivi. Al-Barrâe ibn ‘Âzib (رضي الله عنه) a dit : “Nous nous trouvions derrière le prophète (صلى الله عليه وسلم), lorsqu’il se penchait de sa station debout pour se prosterner aucun d’entre nous ne penchait son dos jusqu’à ce que le messager (صلى الله عليه وسلم) ait posé son front sur le sol”, rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

Et il fait parti du devancement de l’imam de se lever pour rattraper les unités manquées avant que l’imam ne finisse ses salutations. En effet, le prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : “Ô gens, je suis votre imam alors ne me devancez pas ni en vous inclinant, ni en vous prosternant, ni en vous levant, ni en vous asseyant et ni en saluant”.

Et parmi les erreurs liées à la prière que certains entrent à la mosquée alors que l’imam est prosterné ou entre deux prosternations ou autre, il reste alors debout à attendre l’imam jusqu’à ce qu’il se lève et la Sounnah est qu’il entre avec l’imam et ce peu importe la position et la situation dans laquelle se trouve l’imam conformément à sa parole (صلى الله عليه وسلم) : “Ce que vous avez donc atteint alors priez-le”.

Sermon préparé sur base d’un sermon de Sheykh Ali ibn Yahya Al-Haddâdi -qu’Allah le préserve- en date du 30/10/2013 : www.haddady.com


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s