[Sermon] Tiens-toi donc sur le droit chemin comme il t’a été ordonné

Louange à Allah, le Seigneur des Mondes. Que les éloges et les salutations soient sur notre Prophète Mohammed, ainsi que sur sa famille, ses compagnons et ceux qui l’ont suivi à la perfection.

Très chers croyants et serviteurs d’Allah, craignez Allah l’Exalté et sentez-vous surveillés par Lui (سبحانه) à la façon de celui qui sait qu’Il l’entend et le voit. Et la crainte pieuse d’Allah (جل وعلا) signifie d’œuvrer dans l’obéissance d’Allah sur base d’une lumière venant d’Allah en espérant sa récompense. Et c’est également de délaisser la désobéissance d’Allah sur base d’une lumière venant d’Allah en craignant son châtiment.

Serviteurs d’Allah, Allah (تبارك وتعالى) a dit en ordonnant Son prophète, Son élu ainsi que Ses serviteurs croyants, ce dont la traduction du sens est : « Demeure sur le droit chemin comme il t’est ordonné, ainsi que ceux qui sont revenus à Allah avec toi. Et ne commettez pas d’excès. Car vraiment Il observe ce que vous faites ». Allah (جل وعلا) a ordonné la droiture ainsi que de faire preuve de fermeté sur cela tout en s’y cramponnant. Et Il a mis en garde contre son contraire qui est de commettre des excès. Et Il a informé qu’Il voit les œuvres des serviteurs, qu’Il les observe et qu’aucune de leurs œuvres ne Lui échappe.

Très chers croyants, serviteurs d’Allah; Al-Istiqâmah/la droiture qui nous a été ordonné est un terme qui englobe la totalité de la religion et de la législation; en se cramponnant à l’obéissance d’Allah (جلَّ وعلا), en respectant l’engagement pris avec Lui, en se soumettant à Ses ordres, en s’écartant de ses interdits et en recherchant son agrément (جلَّ في علاه). Et la droiture -très chers croyants- est liée aux paroles, actes, états et intentions ; et ce par sa survenance pour Allah, par Allah et sur l’ordre d’Allah (تبارك وتعالى), ce sont donc trois grandes choses qui sont nécessaires pour la droiture :

La première de ces choses est que cette droiture soit pour Allah (تبارك وتعالى); c’est-à-dire sincère, que la personne ne désire par celle-ci rien d’autre en dehors de la Face d’Allah (سبحانه وتعالى) et atteindre son agrément, comme Allah (تعالى) a dit, ce dont la traduction du sens est : « Et il ne leur a cependant été ordonné que d’adorer Allah en lui vouant un culte exclusif ». Et comme Il a dit (جل وعلا), ce dont la traduction du sens est : « N’est-ce pas que la religion sincère appartient à Allah ».

La seconde est que cette droiture soit par Allah ; c’est-à-dire que la personne demande l’aide d’Allah pour la concrétiser. En effet, ni la droiture ni la fermeté sur celle-ci ne s’obtient si ce n’est par Allah (تبارك وتعالى), c’est donc Lui Seul qui aide et Qui guide au droit chemin.

Et la troisième est que cette droiture soit sur l’ordre d’Allah ; c’est-à-dire sur la voie par laquelle Il a ordonné et la législation à laquelle Il a appelé et celle que Son messager et élu a transmis (صلوات الله وسلامه عليه). Ainsi, la droiture ne doit être que sur l’ordre d’Allah, pas par les passions, innovations religieuses, opinions et mensonges.

Très chers musulmans, serviteurs d’Allah; et celui à qui la droiture est accordée, est aidé à s’y cramponner, à qui les œuvres et obéissance lui sont facilités alors il ne s’apaise pas pour quoi que ce soit d’entre elles ni n’est ébloui par quoi que ce soit de son oeuvre peu importe qu’elles soient nombreuses, multiples ou diversifiées. Mouslim a rapporté dans son recueil de hadiths authentiques d’après Abou Hourayrah (رضي الله عنه) selon qui le prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : « Efforcez-vous d’être sur le droit chemin et rapprochez-vous du bien autant que possible, et sachez qu’aucun d’entre vous ne trouvera le salut par le simple fait d’oeuvrer ». Ils dirent : « Ô messager d’Allah, ni même toi ? ». Il répondit : « Ni même moi, sauf si Allah me couvre de Sa miséricorde et Sa grâce ».  

Très chers croyants, serviteurs d’Allah : les oeuvres en elles-même et la droiture sur celle-ci sont un don divin, une faveur du Seigneur et une gratification de la part du Maître (جل في علاه) ainsi qu’une grâce qu’Il détient entre Ses mains qu’Il accorde à qui Il veut et Allah est détenteur de l’abondante grâce. Ainsi, le serviteur ne s’apaise pas pour ses oeuvres ni n’est ébloui pas ses obéissances peu importe qu’elles soient nombreuses et multiples. Au contraire, il doit continuellement voir sa propre personne à la façon de celui qui fait preuve de manquement et de laxisme afin qu’il demande perpétuellement des comptes à son âme pour son laxisme et son manquement et pour qu’il demande perpétuellement l’aide d’Allah (تبارك وتعالى) afin d’augmenter les obéissances et de multiplier les adorations.

Très chers croyants, l’état de celui qui est dans la droiture sur l’obéissance d’Allah ne doit pas être similaire à l’état de certains gens qui déploient des efforts dans la droiture uniquement à des périodes précises ou un mois précis ou un moment favorisé [par Allah] pour ensuite faire preuve de laxisme dès la fin de cette période, anéantissant ainsi [les oeuvres accomplies] et les délaissant. Cet état -serviteurs d’Allah- est une mauvaise et attristante façon d’être. et la situation d’une telle personne est similaire à celui de qui Allah a dit, ce dont la traduction du sens est : « Et ne faites pas comme celle qui défaisait brin par brin sa quenouille après l’avoir fermement filée ».

Très chers croyants, serviteurs d’Allah; les périodes favorisées [par Allah] sont une aide pour le serviteur afin d’augmenter le don, de persister sur l’obéissance et l’adoration. Et ce ne sont pas des périodes durant lesquelles on se suffit pour accomplir l’obéissance puis lorsqu’elles s’achèvent, le serviteur penche vers le délaissement et le laxisme. En effet, il a été fait part de l’état de certaines personnes à certains Salafs lorsque le mois de Ramadan commençait, ils déployaient de grands efforts dans l’adoration et lorsque le mois s’achevait, ils faisaient preuve de laxisme et anéantissaient [les oeuvres accomplies durant ce mois], c’est alors que les Salafs ont dit : « Quel mauvais peuple, il ne connaissent Allah que durant le mois de Ramadan ».

Très chers croyants, serviteurs d’Allah ; le Seigneur du mois de Ramadan durant lequel les gens déploient des efforts dans Son adoration est assurément le Seigneur de tous les mois de l’année. Et ce qui est demandé au croyant, c’est d’être un serviteur dans la droiture sur l’obéissance d’Allah jusqu’à la mort tout en restant dans ce noble état, comme Allah (تعالى) a dit, ce dont la traduction du sens est : « Et adore ton Seigneur jusqu’à ce que te vienne la mort ». Et comme Il a dit (جل وعلا), ce dont la traduction du sens est : « Ceux qui disent : Notre Seigneur est Allah, et qui se tiennent dans le droit chemin, les Anges descendent sur eux en disant : n’ayez pas peur et ne soyez pas affligé; mais ayez la bonne nouvelle du Paradis qui vous était promis ».

Serviteurs d’Allah, craignez Allah et sachez -qu’Allah vous préserve- que la rétribution d’Allah envers son serviteur dépend des oeuvres de celui-ci ; celui donc qui fait preuve de droiture sur l’obéissance d’Allah et se cramponne au droit chemin d’Allah dans cette vie, Allah (جل وعلا) lui accordera la fermeté sur le pont suspendu au dessus de l’Enfer auquel la parole d’Allah (تبارك وتعالى) fait allusion, dont la traduction du sens est : « Il n’y a personne parmi vous qui ne passera pas par [l’Enfer] : Car [il s’agit là] pour ton Seigneur d’une sentence irrévocable. Ensuite, Nous délivrerons ceux qui étaient pieux et Nous y laisserons les injustes agenouillés ».

Très chers croyants, serviteurs d’Allah ; celui qui se fait arracher par les ambiguïtés et passions qui le détournent ainsi dans cette vie mondaine du droit chemin d’Allah, les crochets qui se trouvent de part et d’autre du pont suspendu au dessus de l’Enfer l’arracheront le jour de la Résurrection. Recherchons donc le refuge auprès d’Allah, demandons Son aide et demandons Lui (جل في علاه) qu’Il nous facilite Son agrément car Il est le Seul capable de cela. Et combattons nos âmes sur l’obéissance à Allah (تبارك وتعالى), et Allah (جل وعلا) a dit, ce dont la traduction du sens : « Et ceux qui ont combattu pour notre cause, Nous les guiderons certainement vers Nos sentiers et Allah est assurément avec les bienfaisants ».

Sermon préparé sur base d’un sermon de Sheykh ‘Abderrazzaq Al-Badr -qu’Allah le préserve- en date du 6/10/1433 : http://al-badr.net


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s