L’innovation du Mawlid (sermon)

Louange à Allah, Seigneur des Mondes. Qu’Allah couvre d’éloge et salutation notre prophète Mohammed ainsi que sa famille et ses compagnons.

Ceci dit :

• Premier sermon :

Serviteurs d’Allah : craignez Allah (تعالى) comme il se doit et sachez qu’Allah a envoyé Mohammed (ﷺ) en tant que guide, annonciateur de bonnes nouvelles et appelant les gens à Allah par Sa permission et en tant que lanterne éclairante, c’est par lui qu’Il a mis un terme à l’envoi des prophètes et Il en a fait le maître de tous les enfants d’Adam, et Il a imposé aux deux mondes de sa communauté -le monde des hommes et celui des démons- de lui obéir et de le suivre jusqu’au jour de la résurrection. Il a ainsi transmis le message, rendu le dépôt et combattu pour la cause d’Allah comme il se devait jusqu’à ce que la certitude lui soit venu de son Seigneur, c’est-à-dire : la mort.

Et la plus grande chose à laquelle il a prêché, ordonné et encouragé fut qu’Allah soit adoré Seul sans Lui donné un quelconque autre associé dans Son adoration, tout comme ont prêché à cela les prophètes avant lui (عليهم الصلاة والسلام) comme Allah (تعالى) a dit, dans le sens rapproché du verset : « Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire]: « Adorez Allah et écartez-vous du Tâghoût ». ».

Et ce pour quoi il donnait le plus d’intérêt (ﷺ) était d’inciter à se cramponner à sa Sounnah, suivre sa voie à la trace et s’écarter des innovations dans la religion d’Allah (تعالى). Et ce qui prouve le plus cela, c’est que lorsqu’il sermonnait les gens, il disait dans ses sermons : « Ceci dit : la meilleure parole est le livre d’Allah, la meilleure guidance à celle de Mohammed, la pire des choses sont les choses nouvellement instaurées, et toute innovation est un égarement » rapporté par Mouslim. Il répétait cet avertissement dans ses sermons, et comme ils étaient nombreux, malgré qu’à son époque (ﷺ) il n’y avait pas encore d’innovations.

Et malgré cela, de nombreuses personnes sont tombés dans les innovations et les choses nouvellement instaurées en religion étant donné qu’ils sont ignorants au sujet du Livre d’Allah, de la Sounnah et de ce sur quoi étaient les prédécesseurs de cette communauté, et également parce qu’ils imitent aveuglément et suivent les traditions des juifs et chrétiens, et pour d’autres raisons encore.

Et parmi les innovations les plus répandues et qui se répètent chaque année, il y a l’innovation de la célébration de l’anniversaire du prophète (ﷺ) durant le mois de rabi’ al-awwal. Et cette célébration est une innovation, car le prophète (ﷺ) n’a pas célébré son anniversaire, ni les quatre califes bien-guidés n’ont célébré l’anniversaire de leur prophète (ﷺ), ni sa famille, ni aucun d’entre ses compagnons n’ont célébré son anniversaire (ﷺ). Mais plutôt, la célébration de son anniversaire fit son apparition après les trois premières générations préférées pour lesquelles le prophète (ﷺ) a témoigné de leur bonté.

Si la célébration de son anniversaire était un bien, Allah aurait très certainement ordonné de le célébrer dans Son Livre qui fut révélé pour clarifier toute chose. Et si la célébration de son anniversaire était un bien, le prophète (ﷺ) aurait très certainement encouragé à la faire alors qu’il est celui qui a dit : « Il n’y a pas un prophète avant moi sans qu’il n’ait été de son devoir d’indiquer à sa communauté le bien qu’il connaissait pour eux et de les avertir contre le mal qu’il connaissait pour eux » rapporté par Mouslim.

Et si la célébration de son anniversaire était un bien, les compagnons de Mohammed (ﷺ) l’auraient très certainement célébré auparavant, car ils sont les plus savants au sujet de la religion d’Allah, ils sont ceux qui y prête le plus d’intérêt et ceux qui aiment le plus le messager d’Allah (ﷺ). Ils l’ont soutenu par leurs propres personnes et leurs biens, et ils ont quitté leurs demeures et nations pour le secourir.

Craignez donc Allah –ô serviteurs d’Allah– et rappelez-vous de la parole d’Allah (تعالى) dans le sens rapproché du verset : « Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’ai agréé l’Islam comme religion pour vous ». La religion fut donc assurément parachevée avant le décès du prophète (ﷺ). Celui donc qui instaure dans la religion ce que ni Allah ni son messager (ﷺ) n’ont légiféré, c’est comme s’il disait : « La religion n’est pas parfaite, je vais donc compléter ce qui lui manque par cette innovation instaurée » et le refuge est auprès d’Allah.

• Deuxième sermon :

Ô vous qui avez eu la foi ! Craignez Allah comme il se doit et ne mourrez qu’en étant pleinement soumis.

Serviteurs d’Allah : il y en a parmi les gens qui avancent certaines excuses et certains prétextes aux célébrations de l’anniversaire du prophète (ﷺ), nous allons en citer quelques-unes à titre d’exemple :

• Ils prétendent que la célébration de l’anniversaire du prophète (ﷺ) est une manière d’exprimer l’amour qu’on lui porte. Et la réponse à cela est que l’amour profitable qu’on porte au prophète (ﷺ), c’est celui duquel émane son obéissance, son suivi, l’accomplissement de ses ordres et l’éloignement de ses interdits comme Allah (تعالى) a dit, dans le sens rapproché du verset : «Dis: «Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés». Et le prophète (ﷺ) a interdit d’innover dans la religion, alors comment peux-tu lui désobéir, le contredire et innover pour soi-disant montrer que tu l’aimes ?!

• Ils avancent également comme excuse que la célébration du Mawlid n’émane que d’une bonne intention comme le fait de rappeler aux gens la biographie prophétique et se rassembler pour évoquer Allah et autre que cela. Et nous répondons à cela en disant que la bonne intention, même si le serviteur en est rétribué, elle n’implique pas que tout ce qui en émane soit juste et accepté auprès d’Allah (تعالى), plutôt il peut en émaner de l’injustice, de la turpitude, des innovations et autre que cela. Abdoullah Ibn Mas’oud (رضي الله عنه) a dit : « Combien voulaient le bien mais ne l’ont pas atteint ». Ainsi, la bonne œuvre a besoin d’une bonne intention et d’un suivi à la perfection du prophète (ﷺ). L’œuvre sans intention n’est donc pas utile et de même, s’il résulte de l’intention une œuvre qui contredit la législation islamique, cette œuvre ne sera pas prise en considération et c’est plutôt une œuvre rejetée de son auteur comme l’a dit le prophète (ﷺ) : « Quiconque instaure dans notre religion ce qui n’en fait partie, cela sera rejeté » rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

Ensuite, la réalité des célébrations de l’anniversaire du prophète (ﷺ) n’aide en rien l’avis de ceux qui les autorisent. En effet, il y a généralement dans ces célébrations de nombreux méfaits et actes blâmables, parmi lesquels : la mixité entre hommes et femmes, la danse, le chant et bien plus grave que cela l’exagération envers le prophète (ﷺ) en en faisant un associé à Allah à qui sont donnés des caractéristiques par lesquels Seul Allah mérite d’être décrit ou en lui vouant certaines adorations qui ne peuvent être vouées qu’à Allah (تعالى) comme l’invocation et l’imploration de secours. Et ils prétendent également que le prophète (ﷺ) assisterait à ces célébrations et autre que cela parmi les fables par lesquelles de nombreuses personnes sont dupées et trompées.

Et il ne convient pas de réserver un jour de l’année en particulier pour rappeler aux gens la Sounnah du prophète (ﷺ) et sa biographie. Mais il convient plutôt que sa Sounnah soit étudiée chaque jour et qu’elle soit suivie à tout moment, dans la croyance, l’adoration, les interactions et dans le reste des aspects de la religion.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s