La colère (sermon)

Premier sermon :

Louange à Allah, Seigneur des Mondes. Qu’Allah couvre d’éloge et salutation notre prophète Mohammed ainsi que sa famille et ses compagnons.

Ceci dit :

Serviteurs d’Allah : craignez Allah. Certes, celui qui Le craint, Allah le protègera et le dirigera vers ce qu’il y a de mieux pour sa religion et sa vie mondaine. Et elle est la recommandation qu’Allah a adressée aux premiers et derniers. Allah (تعالى) a dit, dans le sens rapproché du verset : « Nous avons certes enjoint à ceux à qui le Livre fut donné avant vous ainsi qu’à vous-mêmes de craindre Allah ».

Serviteurs d’Allah : la colère compte assurément parmi les traits de caractères auxquels il convient de prendre garde. Et la colère c’est un bouillonnement dans le cœur de la personne qui va alors chercher à se venger.

D’après Abou Said Al-Khoudri (رضي الله عنه), le prophète (ﷺ) a dit : « Certes, la colère est une braise qui s’enflamme dans le cœur du fils d’Adam » rapporté par Ahmed.

Et se mettre en colère contre les personnes est sujet à deux situations :

La première est une colère louable qui survient lorsque la personne se met en colère pour la cause de la religion comme le fait de se mettre en colère pour Allah (عز وجل), ou pour le messager d’Allah (ﷺ) ou pour l’islam. Il s’agit donc d’une colère louable.

Lorsque les Enfants d’Israël se sont mis à adorer le Veau et qu’ils l’ont pris pour divinité, Allah (سبحانه وتعالى) dit au sujet de Moussa (عليه السلام), dans le sens rapproché du verset : « Et lorsque Moussa revint à son peuple, en colère et attristé, il leur dit : « Vous avez certes mal agi en mon absence ». ». C’est-à-dire : vous avez certes mal agi en vous mettant à adorer le Veau en mon absence.

Et notre prophète (ﷺ) ne se mettait en colère que lorsque les sacralités d’Allah étaient enfreintes, il se mettait alors en colère pour Allah. Aicha (رضي الله عنها) a dit : « Je jure par Allah que le messager d’Allah (ﷺ) n’a jamais cherché à se venger pour lui-même lorsqu’on lui a fait du mal, mais si les sacralités d’Allah étaient enfreintes alors il se mettait en colère pour Allah » rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

Et la deuxième est une colère blâmable qui survient lorsque la personne se met en colère pour une raison mondaine et il s’agit là d’une des insufflations sataniques de laquelle peut survenir des agissements prohibés tel que le meurtre ou l’agression physique. Il peut également en survenir des propos prohibés tel que le fait d’insulter ou de maudire.

Et il convient à la personne de se maîtriser lorsqu’elle est mécontente ou en colère. En effet, on demanda un jour au prophète (ﷺ) un moyen de se prémunir de la Colère d’Allah, il a alors dit (عليه الصلاة والسلام) de ne pas se mettre en colère. Abdoullah Ibn ‘Amr (رضي الله عنه) a dit : « Ô messager d’Allah, qu’est-ce qui peut me prémunir de la Colère d’Allah ? ». Il répondit (عليه الصلاة والسلام) : « Ne te mets pas en colère » rapporté par Ibn Hibban.

On demanda un jour au prophète (ﷺ) un moyen d’entrer au Paradis, il a alors dit (عليه الصلاة والسلام) de ne pas se mettre en colère. Abou Ad-Darda (رضي الله عنه) a dit : « Ô messager d’Allah, indique-moi un acte qui me fera entrer au Paradis ? ». Il répondit (عليه الصلاة والسلام) : « Ne te mets pas en colère » rapporté par At-Tabarani.

On demanda un jour une recommandation au prophète (ﷺ), il a alors dit (عليه الصلاة والسلام) de ne pas se mettre en colère. D’après Abou Hourayrah (رضي الله عنه), un homme dit un jour au prophète (ﷺ) : « Adresse-moi une recommandation ». Il dit alors (عليه الصلاة والسلام) : « Ne te mets pas en colère ». L’homme répéta plusieurs fois sa demande [espérant avoir une recommandation plus utile] et le prophète (عليه الصلاة والسلام) répondit à chaque fois : « Ne te mets pas en colère » rapporté par Al-Boukhari.

On pourrait supposer que sa parole (عليه الصلاة والسلام) : « Ne te mets pas en colère » signifie : ne te mets pas en colère lorsque te viennent les raisons qui poussent à la colère, plutôt domine ta colère et le fait de dominer sa colère est louable. Allah (تعالى) a décrit les pieux en disant, dans le sens rapproché du verset : « Ceux qui dépensent dans l’aisance et dans l’adversité, qui dominent leur rage et pardonnent à autrui, et Allah aime les bienfaisants ».

Et d’après Mou’adh Ibn Anas Al-Jouhani (رضي الله عنه), le prophète (ﷺ) a dit : « Celui qui arrive à dominer sa colère alors qu’il est capable de la laisser éclater ; au jour de la résurrection, Allah (عز وجل) l’appellera devant les gens afin de lui faire choisir celle qu’il veut parmi les Hour » rapporté par Abou Dawoud, At-Tirmidhi et Ibn Majah.

Deuxième sermon :

Serviteurs d’Allah : certes, la colère possède un remède vers lequel le prophète (ﷺ) nous a orienté et auquel il nous a incité.

Le premier remède est un remède qui relève de la parole, qui consiste à chercher refuge auprès d’Allah contre Cheytan.

Souleymane Ibn Sourad (رضي الله عنه) a dit : « Deux hommes se sont mis à s’échanger des insultes chez le prophète (ﷺ) alors que nous y étions assis. L’un d’entre eux insultait l’autre de colère à tel point que son visage avait rougi. Le prophète (ﷺ) dit alors : « J’ai certes connaissance d’une parole qui s’il la disait, ce qu’il ressent en lui se dissiperait. S’il disait : « Je cherche refuge auprès d’Allah contre Cheytan ». » rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

Premièrement, en changeant sa position initiale : s’il était debout alors il s’assoit et s’il était assis alors il s’allonge. D’après Abou Dharr (رضي الله عنه), le prophète (ﷺ) a dit : « Lorsque l’un d’entre vous se met en colère alors qu’il est debout qu’il s’assoit donc, la colère se dissipera et si ce n’est pas le cas alors qu’il s’allonge » rapporté par Ahmed et Abou Dawoud.

Deuxièmement, en se taisant et en s’abstenant de parler. D’après Ibn ‘Abbas (رضي الله عنهما), le messager d’Allah (ﷺ) a dit : « Si l’un d’entre vous se met en colère alors qu’il se taise » rapporté par Ahmed et Al-Boukhari dans Al-Adab Al-Moufrad.

Et troisièmement en accomplissant ses ablutions. D’après ‘Atiyah As-Sa’di (رضي الله عنه), le prophète (ﷺ) a dit : « La colère provient assurément du Cheytan, celui-ci a été créé de feu et le feu n’est éteint que par l’eau alors s’il l’un d’entre vous venait à se mettre en colère, qu’il accomplisse donc ses ablutions » rapporté par Ahmed et Abou Dawoud. Et la chaîne de transmission contient une faiblesse mais qui est fortifiée par d’autres textes. Il n’y a donc pas de mal à le mettre en application.

وصلى الله وسلم على نبينا محمد، وعلى آله، وصحبه أجمعين

والحمد لله رب العالمين


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s