La purification est la moitié de la foi (sermon)

Premier sermon :

Louange à Allah, Seigneur des Mondes. Qu’Allah couvre d’éloge et salutation notre prophète Mohammed, ainsi que sa famille et ses compagnons.

Ceci dit :

Serviteurs d’Allah : craignez Allah et multipliez l’accomplissement des bonnes œuvres. En effet, Allah nous en a ouvert les portes et nous en a facilité les moyens afin que nous multipliions les bonnes œuvres et que le plateau des bonnes œuvres soit plus lourd que celui des mauvaises œuvres, nous serons alors de ceux qui réussissent. Allah (تعالى) a dit, dans le sens rapproché du verset : « Et la pesée, ce jour-là, sera équitable. Donc, celui dont les bonnes œuvres pèseront lourd… voilà ceux qui réussiront ! Et quant à celui dont les bonnes œuvres pèseront léger… voilà ceux qui auront causé la perte de leurs âmes parce qu’ils étaient injustes envers Nos enseignements ».

Et il y a parmi les portes du bien, ce dont nous a parlé le prophète (ﷺ) dans le hadith authentique, d’après Abou Malik Al-Ash’ari (رضي الله عنه) : « La purification est la moitié de la foi, la parole « الحمد لله » remplit la Balance, les paroles « سبحان الله والحمد لله » emplissent à elle deux -ou chacune d’elles- l’espace entre les cieux et la terre, la prière est une lumière, l’aumône est un argument, la patience est une clarté, et le Coran est une preuve pour toi ou contre toi. Chaque personne se lève et vend son âme, certains l’affranchissent et d’autres la perdent »

Il s’agit là d’œuvres faciles à accomplir qui remplissent la Balance du serviteur d’immenses Hasanat dont la quantité n’est connue que de Celui qui les dénombre et en donne la récompense (جل وعلا).

La première d’entre elles est la purification: en accomplissant les ablutions ou le bain rituel ou le Tayammoum lorsqu’il n’est pas possible d’utiliser l’eau, et en se nettoyant après avoir accompli ses besoins, et en purifiant ses vêtements des impuretés.

En effet, la purification comme Allah nous l’a légiféré correspond à la moitié de la foi alors parfaites donc la purification comme Allah et Son messager (ﷺ) nous l’ont ordonné. Et que le froid ou la chaleur ou la précipitation ne vous empêche pas de l’accomplir complètement. Car, le prophète (ﷺ) a menacé par le feu ceux qui ne lavaient pas correctement leurs talons dans les ablutions.

La deuxième est la parole : « الحمد لله ». En effet, cette petite parole remplit la Balance du serviteur de Hasanat malgré la grandeur de la Balance à tel point que son seul plateau déborde les cieux et la terre.

La troisième est la parole du serviteur: « سبحان الله والحمد لله ». En effet, à elle deux elles remplissent de Hasanat l’espace entre le ciel et la terre. Et le sens du Tasbih c’est d’exempter Allah de ce qui ne Lui sied pas comme attributs de manquement. Et le sens du Tahmid c’est d’affirmer à Allah (عز وجل) les attributs de perfection et de majestuosité.

La quatrième est la prière qui est de deux catégories: obligatoire et surérogatoire. Les cinq prières quotidiennes sont donc l’un des piliers de l’islam et celui qui les délaisse se rend alors coupable de mécréance comme il est authentifié dans le hadith. Et y être assidu est source de lumière, salut et argument au jour de la résurrection et de purification pour le serviteur de ses mauvaises œuvres et ses péchés ; à tel point que le prophète (ﷺ) l’a décrit comme étant tel un fleuve dans lequel la personne se lave cinq fois par jour, il ne restera alors sur lui aucune saleté. Et la deuxième catégorie sont les prières surérogatoire qui sont nombreuses parmi lesquels il y a : les Rawatib, le Witr, la prière nocturne, la prière de Douha et les prières surérogatoires qu’il est possible d’accomplir à n’importe quel moment.

Et la prière compte parmi les plus grands portes de bien et les plus larges alors multipliez-la de jour et de nuit, sauf durant les temps d’interdiction qui sont : après la prière du Fajr jusqu’au lever du soleil, après la prière du ‘Asr jusqu’au coucher du soleil et un peu avant l’entrée du temps de la prière du Dhohr.

La cinquième est de donner en aumône aux pauvres même si ce n’est pas grand-chose. En effet, l’aumône éteint la Colère du Seigneur et elle sera une cause pour que le serviteur puisse s’abriter à l’Ombre le jour de la résurrection, le jour où le soleil se rapprochera des têtes sur une Terre où il n’y aura ni arbre, ni pierre, ni mur, ni montagne, il n’y aura rien sous lequel tu puisses t’abriter à l’ombre. Plutôt la terre sera comme une plaine dénudée et lisse sur laquelle il n’y aura rien.

La sixième est de sa parer d’endurance et de s’en aider pour les intérêts mondains et de l’au-delà comme Allah (تعالى) a dit, dans le sens rapproché du verset : « Ô vous qui avez eu la foi ! Cherchez secours dans l’endurance et la prière. Car, Allah est avec ceux qui sont endurants». Et il faut faire preuve d’endurance dans accomplissement des obéissances, le délaissement des péchés et sur les décrets d’Allah. Celui donc qui fait preuve d’endurance en recherchant l’agrément d’Allah, Allah lui décuple sa récompense sans compter comme Allah (تعالى) a dit, dans le sens rapproché du verset : « Dis : « Ô Mes serviteurs qui avez cru ! Craignez votre Seigneur ». Ceux qui ici-bas font le bien, auront une bonne récompense. La terre d’Allah est vaste et les endurants auront leur pleine récompense sans compter».

La septième est la récitation du Coran, sa méditation et sa mise en pratique. Il y a donc comme récompenses et Hasanat pour la récitation du Coran ce qui n’est connu que d’Allah, à tel point que le prophète (ﷺ) a dit : « Celui qui lit une lettre du Livre d’Allah, il en obtiendra une récompense et la récompense est décuplée en dix semblables à elle ». Et plus la foi du croyant et son islam s’améliorent plus ses récompenses se décuplent. Et la récitation du Coran avec la langue n’est pas son seul objectif mais plutôt sa récitation en est l’un des objectifs. Mis à part cela, le plus grand objectif du Coran après le fait d’y avoir foi, c’est de le méditer, d’essayer de le comprendre et de mettre en pratique ce qu’il contient sans exagération ni laxisme. Celui qui s’acquitte de cela, le Coran sera une preuve pour lui et celui qui fait preuve de laxisme, le Coran sera une preuve contre lui (والله المستعان).

• Deuxième sermon :

Après avoir recommandé ces œuvres de bien, le prophète (ﷺ) a fait remarquer à la communauté que chacun d’entre nous œuvre dans ce bas monde mais différentes sont les œuvres. Il y en a donc parmi les gens celui qui accomplit de bonnes œuvres, il vend ainsi son âme à Allah par la foi et l’œuvre pieuse, il aura alors affranchi son âme du Feu et aura remporté le Paradis. Et il y a parmi les gens celui qui accomplit de mauvaises œuvres, il vend ainsi son âme à Cheytan, il aura alors perdu le Paradis et sera couvert d’indignation en Enfer, et le refuge est auprès d’Allah. Il s’agit donc de deux commerces, et il n’y en a pas un troisième : il y un commerce fructueux dont le Paradis est la destination de son auteur et un commerce infructueux dont l’Enfer est la destination de son auteur.

وصلى الله وسلم على نبينا محمد، وعلى آله، وصحبه أجمعين

والحمد لله رب العالمين


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s