L’épreuve du Dajjâl (sermon)

• Premier sermon :

Louange à Allah, Seigneur des Mondes. Qu’Allah couvre d’éloges notre prophète Mohammed, ainsi que sa famille et ses compagnons.

Ceci dit :

Serviteurs d’Allah : craignez Allah (تعالى), car la crainte d’Allah est source de salut et de réussite pour le serviteur ici-bas et dans l’au-delà.

Serviteurs d’Allah : l’épreuve du Dajjâl est la pire et la plus grave des épreuves, et dont toute personne est exposée à son danger. Et Allah n’a pas envoyé de prophète sans que celui-ci n’avertisse son peuple contre l’épreuve du Dajjâl. À tel point que notre prophète (ﷺ) a dit, exposant ainsi l’immense danger de l’épreuve du Dajjâl : « Il n’y pas depuis la création d’Adam jusqu’à l’avènement de l’Heure de pire épreuve que la venue du Dajjâl » rapporté par Mouslim d’après ‘Imran Ibn Houssayn. Il s’agit donc de la pire des épreuves et il convient à chaque musulman d’y prendre garde.

Au cours de ce sermon, nous allons exposer d’immenses moyens permettant d’être épargné de l’épreuve du Dajjâl, des moyens qui doivent être compris de chacun d’entre nous afin d’en être épargné par la permission d’Allah (جل وعلا).

Serviteurs d’Allah : le fait de constamment demander protection à Allah contre l’épreuve du Dajjâl compte parmi les plus grands moyens pour être épargné de son épreuve. En effet, notre prophète (ﷺ) demandait constamment protection à Allah contre son épreuve et il ordonnait de le faire. Et il est rapporté qu’il demandait protection contre le mal de son épreuve après le Tachahhoud et avant la salutation dans la prière, obligatoire et surérogatoire. D’après Abou Hourayrah (رضي الله عنه), le prophète (ﷺ) a dit : « Lorsque l’un d’entre vous prononce le Tachahhoud, qu’il demande protection à Allah contre quatre en disant : « Ô Allah ! Je demande ta protection contre le châtiment de l’Enfer, le châtiment de la tombe, l’épreuve de la vie et de la mort, ainsi que le mal de l’épreuve du Dajjâl ». » rapporté par Mouslim. 

Serviteurs d’Allah : le fait que la personne s’efforce de s’éloigner des troubles et leurs causes compte parmi les moyens pour être épargné de l’épreuve du Dajjâl. C’est pour cela que notre prophète (ﷺ) a dit : « Celui qui entend parler du Dajjâl, qu’il s’en éloigne » rapporté par Ahmed. Et pour être capable de s’éloigner du Dajjâl, il est indispensable avant cela d’exercer son âme à s’éloigner des troubles et des charlatans, car avant que le grand Dajjâl ne fasse son apparition, il y aura de nombreux charlatans qui prépareront la venue du grand Dajjâl qui fera son apparition à la fin des Temps d’où la parole du prophète (ﷺ) : « Il y aura au sein de ma communauté des charlatans menteurs ». Il incombe donc au musulman de s’éloigner des troubles et de leurs causes.

Serviteurs d’Allah : le fait de s’efforcer de renouveler sa foi et de la renforcer compte parmi les plus grands moyens pour être épargné de l’épreuve du Dajjâl, car la foi est une protection contre les troubles et elle est source de salut pour le croyant. Lorsque le prophète (ﷺ) a parlé de la venue du Dajjâl à la ville de Médine et qu’il trouvera des Anges aux portes de Médine qui la protégeront, il ne pourra ainsi pas y entrer, il a alors dit : « Le Dajjâl arrivera à proximité de Médine qui tremblera alors trois fois. À la suite de quoi, tout mécréant et hypocrite sortir alors de Médine pour se présenter à lui » rapporté par Mouslim. Quant au croyant, sa foi le protègera du mal de l’épreuve du Dajjâl ainsi que de tous les maux. Et lorsque le prophète (ﷺ) a décrit l’apparence du Dajjâl et qu’il sera écrit « Kafir » entre ses deux yeux, il a alors dit (عليه الصلاة والسلام) : « Tout croyant sera capable de le lire qu’il soit alphabète ou analphabète ». Quant au non-croyant même s’il a la meilleure des vues et qu’il est le plus instruit des gens, il sera incapable de le lire du fait de l’aveuglement de sa clairvoyance. Quant au croyant, Allah aura illuminé sa clairvoyance par la foi, il pourra ainsi lire entre les deux yeux du Dajjâl ce qui sera pour lui une cause d’en être épargné et d’éviter de prendre part à son épreuve.

Serviteurs d’Allah : le fait de s’efforcer d’accomplir de bonnes œuvres et obéissances, de s’adonner à l’adoration avant que les troubles ne surviennent compte parmi les moyens pour être épargné de l’épreuve du Dajjâl. Le prophète (ﷺ) a dit : « Empressez-vous d’accomplir de bonnes œuvres avant que six évènements ne se produisent… », il a alors mentionné la venue du Dajjâl parmi ces six événements. Lorsque la personne s’empresse donc à œuvrer en période d’aisance et de bonne santé c’est pour elle une cause -par la permission d’Allah- d’être protégée en période de troubles et de difficultés.

Serviteurs d’Allah : le fait de connaitre l’apparence et la description du Dajjâl à la lumière de ce que le prophète (ﷺ) a exposé compte parmi les moyen pour être épargné de l’épreuve du Dajjâl. D’après Anas (رضي الله عنه), le prophète (ﷺ) a dit : « Allah n’a pas envoyé de prophète sans que celui-ci n’avertisse son peuple contre le grand menteur borgne, il est borgne alors que certes votre Seigneur ne l’est pas et il est écrit « Kafir » entre ses deux yeux » rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

Afin de nous avertir contre l’épreuve du Dajjâl, le prophète (ﷺ) nous a informé que nous ne verrons jamais notre Seigneur de notre vivant, ceci –serviteurs d’Allah– car lorsque le Dajjâl fera son apparition à la fin des Temps, il viendra alors qu’Allah lui aura donné la faculté d’accomplir de grandes choses qui tromperont beaucoup de gens en dehors de celui qu’Allah aura préservé et protégé. Le Dajjâl passera par un village ou une région dont il invitera les habitants à l’adorer, s’ils l’adorent alors il ordonnera au ciel de faire tomber la pluie et à la terre de faire pousser la végétation. Et lorsqu’il ira à la rencontre d’autres personnes qui cette fois-ci le traiteront de menteur, il les quittera alors que leur terre sera aride ne pouvant faire pousser ni végétation ni culture. Ce sont des facultés qu’Allah (عز وجل) lui a donné afin de tester les serviteurs et ainsi distinguer le bon du mauvais, le véridique du menteur, et le croyant de l’hypocrite.

Deuxième sermon :

Serviteurs d’Allah : parmi les moyens de protections contre l’épreuve du Dajjâl, il y a le fait de mémoriser les dix premiers versets de Sourate Al-Kahf (La Caverne). Le prophète (ﷺ) a dit : « Quiconque mémorise les dix premiers versets de Sourate Al-Kahf, il sera protégé du Dajjâl » rapporté par Mouslim. Dans un autre hadith à propos de l’épreuve du Dajjâl, le prophète (ﷺ) a dit : « Celui d’entre vous qui le rencontre, qu’il lui lise les premiers versets de Sourate Al-Kahf » rapporté par Mouslim.

Et si tu médites attentivement sur les sens des premiers versets de Sourate Al-Kahf, tu y trouveras comme sens de la foi, connaissance d’Allah et de Sa magnificence ce qui t’aidera pour être épargné des troubles -que ce soit l’épreuve du Dajjâl ou autre- et c’est pour cela –serviteurs d’Allah– qu’il est indispensable de comprendre les sens des versets que l’on mémorise de sorte à ce que cela renforce la foi de la personne, sa certitude et sa connaissance de son Seigneur, le protégeant ainsi de tous les troubles apparents et cachés par la grâce d’Allah (عز وجل) et Son assistance.

أسأل الله عز وجل بمنه وكرمه أن يثبتنا أجمعين على الإيمان ، وأن يعيذنا من الفتن ما ظهر منها وما بطن ، وأن يصلح لنا شأننا كله ، إنه جل وعلا سميع الدعاء وهو أهل الرجاء وهو حسبنا ونعم الوكيل

وصلى الله وسلم على نبينا محمد، وعلى آله، وصحبه أجمعين

والحمد لله رب العالمين


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s