Règles de condoléances (sermon)

Premier sermon :

Louange à Allah, Seigneur des Mondes. Qu’Allah le couvre d’éloges et salutations, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Ceci dit :

Serviteurs d’Allah : craignez Allah (تعالى) comme il se doit et sachez que la fraternité entre les musulmans signifie entre autre de se réconforter mutuellement lorsque l’un d’entre nous est atteint d’un malheur. Et c’est pour cela qu’il a été légiféré de rendre visite au malade afin d’invoquer pour lui et d’alléger sa peine. Et qu’il a été légiféré de suivre le convoi funèbre, prier dessus et assister à son enterrement pour ce que cela comporte comme bienfaisance envers le défunt qui profite de leurs invocations et demandes de pardon en sa faveur, et pour ce que cela comporte également comme bienfaisance envers la famille du défunt en les consolant, en leur présentant les condoléances, et en invoquant en leur faveur.

Et puisque la mort constitue le malheur qui affecte le plus les âmes et qu’il incombe au musulman de patienter et qu’il lui est interdit de s’affliger et de se lamenter, il a été légiféré de présenter ses condoléances à la personne endeuillée, ce qui aura pour immense intérêt d’alléger sa peine et de le consoler.  Et en présentant ses condoléances, la personne obtient deux récompenses : celle du suivi de la Sounnah et celle de la bienfaisance envers son frère.

Et le prophète (ﷺ) avait pour habitude de présenter ses condoléances. Al-Boukhari rapporte qu’un jour le prophète (ﷺ) passa devant une femme endeuillée par le décès d’un proche, il lui a alors dit (عليه الصلاة والسلام) : « Crains Allah et sois patiente ».

An-Nassaï rapporte d’après Qourratou-l-Mouzani (رضي الله عنه) que le prophète (ﷺ) rencontra un jour un homme parmi ses compagnons dont le fils venait de décéder, le prophète (ﷺ) lui a alors présenté ses condoléances.

D’autres hadiths ont été rapportés du prophète (ﷺ) au sujet du mérite de présenter ses condoléances à la personne endeuillée, dont les chaines de transmissions contiennent une faiblesse mais qui se renforcent les unes les autres. Parmi lesquels, il y a le hadith suivant : « Celui qui console une personne endeuillée aura la même récompense que lui », ou encore : « Il n’y a pas un croyant qui console son frère endeuillé sans qu’Allah (سبحانه) ne le vêtisse d’un des habits d’honneur au jour de la résurrection ».

Lorsqu’on présente ses condoléances, la meilleure formule à dire est celle que le prophète (ﷺ) adressa à sa fille : « C’est à Allah qu’appartient ce qu’Il reprend et ce qu’Il donne, et toute chose auprès de Lui a un terme bien définit, sois donc patient et espère la récompense ». Et s’il venait à présenter ses condoléances d’une autre façon qui convient aux circonstances et qui ne contient aucun interdit, alors il n’y a pas de mal.

Et on commence à présenter ses condoléances dès que la personne décède, elles sont légiférées tant avant qu’après l’enterrement et elles n’ont pas de temps délimité d’un point de vue religieux, ni trois jours ni plus ni moins. Et on peut présenter ses condoléances à la personne endeuillée peu importe où elle se trouve, que ce soit à la mosquée, à la maison, en rue ou à son travail, car les condoléances sont une invocation et une consolation.

Serviteurs d’Allah : et il incombe aux musulmans de s’écarter des innovations en période de deuil et de tout ce qui contredit la législation. Et parmi les pratiques les plus répandues et qui surviennent le plus parmi les gens contredisant la législation islamique, il y a le fait de se rassembler et préparer un repas aux gens qui viennent présenter leurs condoléances, ce qui fait partie de la lamentation interdite et des caractéristiques blâmables de l’époque préislamique en raison du hadith de Jarir Ibn Abdillah Al-Bajali (رضي الله عنه) qui a dit : « Nous considérions le fait de se rassembler chez la famille du défunt et de préparer un repas après l’enterrement comme étant de la lamentation » rapporté par l’imam Ahmed.

Et si les gens se présentent à la maison de la famille endeuillée, qu’ils adressent leurs condoléances puis s’en vont aussitôt alors il n’y a pas de mal ou que la famille endeuillée prépare un repas pour eux-mêmes alors il n’y a également pas de mal. Et ce qui est légiféré, c’est de préparer un repas pour la famille endeuillée pour leur permettre d’accomplir ce qu’ils ont à faire comme le prophète (ﷺ) a dit : « Préparez un repas pour la famille de Ja’far, car ils ont été touché par une affaire préoccupante » rapporté par Abou Dawoud.

Parmi les pratiques qui contredisent la législation en période de deuil, il y a le fait de spécifier un vêtement particulier, ou une apparence particulière comme le fait de se vêtir de noir ou de vert.

Parmi les pratiques qui contredisent la législation en période de deuil, il y a le fait de réciter le Coran dans l’assemblée de deuil, ou de mettre un enregistrement de récitation du Coran, ou de lire sourate Al-Fatiha et en offrir la récompense au défunt, ou un encore de faire une minute de silence à la mémoire du défunt comme ils disent.

Parmi les pratiques qui contredisent la législation, il y a le fait d’invoquer en groupe d’une seule voix en levant les mains et en disant Amine. En effet, rien de tout cela n’a été rapporté dans les textes religieux au sujet des condoléances.

Parmi les pratiques qui contredisent la législation, il y a le fait d’organiser un rassemblement ou une commémoration trois jours après le décès, ou sept jours, ou quarante jours ou un an après le décès. En effet, rien de tout cela ne fait partie du deuil religieux, plutôt cela fait partie des innovations et des choses nouvellement instaurées dans la religion d’Allah                            

Deuxième sermon :

Serviteurs d’Allah : il est tout à fait permis d’être triste pour le défunt, il est obligatoire de patienter face à cette perte et il est interdit de s’en lamenter. Il est donc permis que le cœur soit triste et que l’œil pleure, et ce qui est interdit c’est de pleurer à chaudes larmes sauf si la personne ne peut vraiment pas s’en retenir. Il est également interdit d’hurler et de crier, de se frapper les joues, de se déchirer les vêtements et de s’arracher les cheveux, car tout ceci fait partie de la lamentation interdite sur laquelle il y a une sévère menace, que celui qui se lamente soit un homme ou une femme. Le prophète (ﷺ) a dit : « Il y a quatre caractéristiques de l’époque préislamique que l’on retrouve chez ma communauté et qu’ils ne délaisseront jamais : être fier de son rang, dénigrer la lignée d’autrui, demander la pluie aux étoiles et se lamenter ». Et il a dit (عليه الصلاة والسلام) : « Celle qui se lamente, si elle ne se repent pas avant sa mort, elle sera ressuscitée au jour de la résurrection vêtue d’un habit de goudron et sa peau recouverte tel une armure par la gale » rapporté par Mouslim.

Le prophète (ﷺ) a dit : « Il y a deux caractéristiques que l’on retrouve chez les gens et qui sont des pratiques des mécréants: dénigrer la ligné d’autrui et se lamenter sur le défunt » rapporté par Mouslim.

Le prophète (ﷺ) a dit : « Le défunt est châtié dans sa tombe à cause de ceux qui se lamentent pour lui » rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

Que toute personne atteinte d’un malheur se rappelle de ce qu’Allah a promis aux endurants, elle sera alors plus à même de faire patienter son âme et d’implorer l’aide d’Allah pour Lui obéir et pour s’abstenir de Lui désobéir. Allah (تعالى) a dit, dans le sens rapproché du verset : « Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants qui disent lorsqu’un malheur les atteint : « Certes, nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons ». Ceux-là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséricorde, et ceux-là sont les bien guidés ».

وصلى الله وسلم على نبينا محمد، وعلى آله، وصحبه أجمعين
والحمد لله رب العالمين


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s